L’Arbre Rouge

8 Jan

L’Arbre Rouge de Shaun Tan chez La Compagnie Creative

 

Qui ne s’est pas levé un jour, sans trop savoir quoi faire,

un de ces jours où tout va de mal en pis et

où vous vous sentez bizarre et seul dans un monde étranger ?

Encore une fois Shaun Tan nous fait rêver avec ces albums sans trop de textes mais avec de magnifiques illustrations.

La douceur et la mélancolie règne dans cet album

et il nous touche de façon si délicate, qu’il ne faut absolument pas résister.

L’arbre rouge a reçu le prix « création créativité » dans la catégorie albums aux 13ème Prix OCTOGONES du livre de jeunesse 2003, Prix décerné par le Centre International d’Etudes en Littérature de Jeunesse (Site Ricochet). Ce prix récompense des ouvrages originaux et talentueux, pour leur dimension de communication sur des sujets variés, leur capacité de développement des potentiels des enfants, leur créativité intrinsèque.

Shaun Tan ou l’art de mêler sentiment et beauté.

Rappelez vous donc ces autres albums à grand succès:

 

Il était une fois une vieille dame…

3 Déc

Il était une fois une vieille dame qui avait avalé une mouche de Jeremy Holmes chez Minedition

Coup de coeur magique pour cet objet.

Car ceci n’est pas tout à fait un livre.

Le corps de la vieille dame s’ouvre pour nous raconter une histoire étrange: cette vieille dame aurait avaler une mouche, un chien, un éléphant…

Mais que dis-je, ceci est un secret.

Vous n’avez qu’à découvrir vous même cet album totalement décalé, aux airs d’Alice aux Pays des Merveilles et Tim Burton.

La fin réserve une surprise étonnante.

Enorme coup de coeur pour un livre des plus original.

Le Mont des Brumes

14 Nov

Le Mont des Brumes tome 1: Les Voyages de Théodore de Schade et Buller chez Bayard

Théodore est un écureuil, un petit être curieux qui comme beaucoup d’animaux de son monde, parle ! Et oui, il parle, et les humains n’existent pas, ou plus exactement ils n’existent plus que dans les légendes que se racontent les animaux des bois sauvages. Et d’ailleurs tout commence par une dispute entre Théodore et sa sœur Dolorès au sujet de ces humains : le premier soutient qu’ils ont existé et la seconde, elle, affirme qu’il ne s’agit que de bêtises.

Mais notre ami est têtu et s’obstine à croire et vivre différemment des siens. Il va en faire les frais en étant entrainé par une tempête dans la Cité des Ruines des légendes. Et là : stupeur ! Théodore découvre que les légendes sont vraies que les humains ont vécu ici, qu’ils ont inventé plein de choses comme le moyen de conserver la nourriture dans des boîtes de conserve, des vêtements : voire le passage où il va vouloir s’habiller et trouver son bonheur dans un magasin de jouet au rayon Barbie !

Et voici comment on tombe par hasard sur un ouvrage beau, ludique et coloré et que l’on ne veut ni le prêter, ni ne pas l’acheter. C’est à nous c’est tout.

Et vous savez pourquoi ?

Parce que c’est un roman graphique génial, un roman d’aventure hors pair qui nous fait voyager grâce à un petit écureuil bien dégourdi.

Que du bonheur !

Le Mont des Brumes tome 2: L’Île Faravole de Shade et Buller chez Bayard

Après avoir quitté la dangereuse Cité des Ruines, gouvernée par la Dragonne,  nos compagnons ont réussi à retrouver le Mont des Brumes et se sont installés chez Olive. Théodore est toujours entouré de ses amis : Ferdinand, le porc-épic qui vivait dans une librairie ; Brun, le lézard qui a fui la dragonne ; Olive, l’ourse qui recherche sa sœur Rosa ; et Oscar, le savant fou décongelé qui semble avoir perdu la parole et reste un mystère entier.

Le tome II commence par le miracle d’un mot, enfin sorti de la bouche de l’humain : « Faravole ». Mais que peut bien vouloir dire ce mot étrange ? Dans son laboratoire secret, Oscar va construire un bateau et faire comprendre à ses amis qu’il faut partir pour l’île de Faravole.

Alors nos aventuriers qui commençaient à s’ennuyer sur le mont paisible des Brumes se lancent pour le grand voyage. L’équipage va sillonner la mer, passer par la forêt sauvage de Théodore, contourner la Cité des Ruines, se rendre sue l’île de Faravole… En chemin, ils vont subir un violent orage, rencontrer tour à tour des amis ou des ennemis. Vont-ils réussir à délivrer les oiseaux de Faravole, échapper à l’Enorme (créature monstrueuse), retrouver Rosa, la sœur l’Olive, rentrer indemnes chez Olive ?

Cette série n’est que du bonheur (je l’ai déjà dit peut être !) mais c’est vrai. Chaque chapitre alterne entre roman graphique puis bande dessinée. La lecture est légère, simple et toujours palpitante.

Il faut dire qu’il en voit du beau monde notre héros !

Un excellent cadeau pour Noël!

Celui qui voulait changer le monde

8 Nov

Celui qui voulait changer le monde de Celia Chauffrey chez Auzou

Dans un pays de la montagne,

des sages ont annoncé il y a longtemps l’arrivée d’un roi qui changerait le monde.

Des années plus tard vint un homme, qui avait beaucoup voyagé.

Une femme chanta la légende du roi et il ne repartit plus jamais.

Quelques mois plus tard, un fils vint au monde…

Etait-ce le roi tant attendu ?

Une fois de plus Celia Chauffrey nous ravit avec des illustrations incroyables!

C’est beau, c’est tendre, c’est doux, et pourtant, c’est bourré de questionnements sur la vie, l’amour, les hommes.

Il s’agit bien là d’un album au grand coeur, tout comme la couverture.

 

 

Le buveur d’encre

5 Nov

Le buveur d’Encre d’Eric Sanvoisin et Martin Matje chez Nathan

Un vampire pas ordinaire vient bouleverser la vie d’Odilon, le fils d’un libraire.
Le fils du libraire déteste les livres. Son passe-temps favori consiste à guetter les pickpockets, qu’il encourage en pensée à le débarrasser de ces objets encombrants et pleins de feuilles. Un jour, il surprend un curieux voleur qui, muni d’une paille, avale les mots d’un livre entier. Il s’agit d’un vampire qui boit l’encre des livres…

Mais qu’est ce que ça veut dire !

En voila une première lecture qui prône haut et fort que les mots sont importants et précieux. De quoi rendre les mioches amoureux des livres !

Attention à lire, heu pardon, à boire sans modération, tous les soirs s’il le faut!

Un Flingue et du Chocolat

31 Oct

Un Flingue et du Chocolat de Otsuichi chez Milan

Un orphelin sans-le-sou découvre dans l’héritage paternel un plan qui doit mener au trésor de Godiva, le célèbre voleur qui fait la une de tous les journaux. Une enquête exceptionnelle, au gout exquis commence, tous les personnages et noms de lieux portant des noms de chocolat. Rien ne va plus pour Lindt : souffre-douleur à l’école en raison de ses origines étrangères, il vient de perdre son père et se retrouve avec sa mère qui fait tout pour l’élever de son mieux, avec beaucoup d’affection à défaut d’argent. Mais un jour, le garçon de 11 ans trouve un plan mystérieux dans une Bible offerte par son père. Découvrant qu’il s’agit d’une énigme menant tout droit à la cachette du célèbre voleur Godiva, un voleur mystérieux qui dérobe avec beaucoup d’audace les plus grosses fortunes du pays, Lindt prévient le brillant détective Royce, véritable star nationale. Commence alors un jeu de piste haletant qui réserve au lecteur de nombreuses suprises, gentils et méchants étant bien difficiles à discerner.

Vous avez l’eau à la bouche ?

C’est normal, moi aussi je l’ai eu dès que j’ai aperçu ce roman. Et que dire de plus après un tel résumé des éditions Milan, tout y est, rien à rajouter, merci!

Il est tout simplement excellent: dynamique, intelligent, palpitant, extra quoi! Un véritable polar qui n’a qu’une contrainte: nous sommes obligés de le lire d’une traite. Mais quels moments intenses, que de rebondissements, et d’adrénaline saine.

Que du positif pour ce léger polar qui ravira les plus farfelus!

A lire d’urgence bien évidemment!

 

Kenny et le Dragon

27 Oct

Kenny et le Dragon de Tony Di Terlizzi chez Pocket jeunesse

Tout le monde sait bien que les dragons crachent des flammes, enlèvent les princesse et sont très méchants.

C’est aussi ce que croyait Kenny jusqu’à ce qu’il rencontre Grahame : un « vrai » dragon.

Mais lui, il adore les couchers de soleil et la poésie !

Depuis les deux amis sont inséparables. Le problème : seul kenny connaît la vérité à propos de Grahame.

Et bientôt, la chasse au dragon est lancée…

Vous connaissiez Tony Di Terlizzi pour ces fabuleuses Chroniques de Spiderwick, il revient ici avec un roman dont il est l’auteur et l’illustrateur. Et je dois avouer que le charme opère tout de suite! Tant par le dessin doux et adorable, que par l’histoire tendre et passionnante.

Les personnages sont attrayants et surtout, on redécouvre une histoire d’amitié pleine de bons sentiments avec comme protagonistes des animaux (perso j’adore!) Un apprentissage de la vie ressort de ce roman: ne pas croire tout ce que l’on entend et allez au bout de soi-même en ne faisant confiance qu’à ces propres expériences.

Un roman magique et doux comme je les aime!