Le Mont des Brumes

14 Nov

Le Mont des Brumes tome 1: Les Voyages de Théodore de Schade et Buller chez Bayard

Théodore est un écureuil, un petit être curieux qui comme beaucoup d’animaux de son monde, parle ! Et oui, il parle, et les humains n’existent pas, ou plus exactement ils n’existent plus que dans les légendes que se racontent les animaux des bois sauvages. Et d’ailleurs tout commence par une dispute entre Théodore et sa sœur Dolorès au sujet de ces humains : le premier soutient qu’ils ont existé et la seconde, elle, affirme qu’il ne s’agit que de bêtises.

Mais notre ami est têtu et s’obstine à croire et vivre différemment des siens. Il va en faire les frais en étant entrainé par une tempête dans la Cité des Ruines des légendes. Et là : stupeur ! Théodore découvre que les légendes sont vraies que les humains ont vécu ici, qu’ils ont inventé plein de choses comme le moyen de conserver la nourriture dans des boîtes de conserve, des vêtements : voire le passage où il va vouloir s’habiller et trouver son bonheur dans un magasin de jouet au rayon Barbie !

Et voici comment on tombe par hasard sur un ouvrage beau, ludique et coloré et que l’on ne veut ni le prêter, ni ne pas l’acheter. C’est à nous c’est tout.

Et vous savez pourquoi ?

Parce que c’est un roman graphique génial, un roman d’aventure hors pair qui nous fait voyager grâce à un petit écureuil bien dégourdi.

Que du bonheur !

Le Mont des Brumes tome 2: L’Île Faravole de Shade et Buller chez Bayard

Après avoir quitté la dangereuse Cité des Ruines, gouvernée par la Dragonne,  nos compagnons ont réussi à retrouver le Mont des Brumes et se sont installés chez Olive. Théodore est toujours entouré de ses amis : Ferdinand, le porc-épic qui vivait dans une librairie ; Brun, le lézard qui a fui la dragonne ; Olive, l’ourse qui recherche sa sœur Rosa ; et Oscar, le savant fou décongelé qui semble avoir perdu la parole et reste un mystère entier.

Le tome II commence par le miracle d’un mot, enfin sorti de la bouche de l’humain : « Faravole ». Mais que peut bien vouloir dire ce mot étrange ? Dans son laboratoire secret, Oscar va construire un bateau et faire comprendre à ses amis qu’il faut partir pour l’île de Faravole.

Alors nos aventuriers qui commençaient à s’ennuyer sur le mont paisible des Brumes se lancent pour le grand voyage. L’équipage va sillonner la mer, passer par la forêt sauvage de Théodore, contourner la Cité des Ruines, se rendre sue l’île de Faravole… En chemin, ils vont subir un violent orage, rencontrer tour à tour des amis ou des ennemis. Vont-ils réussir à délivrer les oiseaux de Faravole, échapper à l’Enorme (créature monstrueuse), retrouver Rosa, la sœur l’Olive, rentrer indemnes chez Olive ?

Cette série n’est que du bonheur (je l’ai déjà dit peut être !) mais c’est vrai. Chaque chapitre alterne entre roman graphique puis bande dessinée. La lecture est légère, simple et toujours palpitante.

Il faut dire qu’il en voit du beau monde notre héros !

Un excellent cadeau pour Noël!

Publicités

2 Réponses to “Le Mont des Brumes”

  1. La Rimule 24 mai 2011 à 08:34 #

    Lus par ma fille ce weekend (bientôt 9 ans et grande lectrice) et adoooooré ! On attend le tome 3 !

    • benebonnou 24 mai 2011 à 13:30 #

      Tout comme moi ! 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :